Redémarrage du LHC le 23 avril 2016
no English version available

Au matin du 23 avril 2016, le collisionneur LHC du CERN a atteint l’état "Stable Beam" pour la première fois cette année, après l’arrêt hivernal traditionnel et la phase de redémarrage du collisionneur. Il a ainsi délivré ses premières collisions proton-proton de l’année 2016.

Ces premiers faisceaux stables étaient formés de 12 paquets de protons par faisceau, au maximum, chaque paquet contenant environ 100 milliards de protons. L’objectif est d’augmenter le nombre de paquets dans chaque faisceau jusqu’à 2 736 afin de fournir d’énormes quantités de données aux expériences. Les expériences pourraient ainsi récolter environ six fois plus de données qu’en 2015. Les images ci-dessous montrent l’écran principal qui résume l’état de fonctionnement du LHC ainsi que la toute nouvelle salle de contrôle de l’expérience LHCb.
JPEG Premiers faisceaux en collision du LHC pour 2016. © CERN.

Ce démarrage vient d’être interrompu par une fouine, qui, s’étant aventurée dans les installations électriques a provoqué un court circuit. Quelques jours seront nécessaires pour redémarrer l’accéllérateur...

Dans les conditions "Stable Beam", le LHC produit des collisions de protons au cours desquelles les expériences peuvent faire fonctionner en toute sécurité tous les sous-détecteurs en mode nominal d’acquisition. Ainsi, les physiciens de LHCb et d’ATLAS ont pu activer leurs détecteurs et observer les traces des particules pour la première fois cette année. Les images suivantes montrent, des événements typiques de LHCb et ATLAS reconstruits lors de la prise de données. Les particules identifiées comme pions, kaons, etc… sont représentées avec des couleurs différentes.

©LHCb ©ATLAS

Ces collisions à une énergie dans le centre-de-masse de 13 TeV (Tera-electronvolt) marquent le début d’une nouvelle période extrêmement excitante. En effet, des signaux alléchants qui pourraient s’apparenter à la manifestation d’une nouvelle particule ont été observés par les expériences ATLAS et CMS dans les données accumulées en 2015. Néanmoins ces seules données de l’année 2015 ne permettent pas de conclure quand à la nature exacte des signaux observés et les nouvelles collisions de 2016 sont donc attendues avec impatience. L’équipe du LHC prévoit de délivrer d’ici fin mai un peu moins que la récolte de 2015, puis trois fois plus d’ici fin juillet et enfin six fois plus d’ici la fin de l’année. Après la préparation de cet hiver, un intense travail de prise de données et d’analyse de ces précieuses collisions attend maintenant les équipes du LAPP engagées dans les expériences ATLAS et LHCb.

Pour en savoir plus:




update on Friday 13 May 2016

Printable version print version




Some news :

  • No news for the moment

  • LAPP UMR5814, 9 Chemin de Bellevue - BP 110, 74941 Annecy-le-Vieux CEDEX - FRANCE
    Tél : (33) (0) 4 50 09 16 00 - Fax : (33) (0) 4 50 27 94 95 - GPS : N 45° 55' 14.002'' / E 6° 9' 33.998''
    TVA : FR40180089013 - SIRET : 18008901303605