IN2P3 CERN Enigmass Asterics LAPTh IDEX


Rechercher


Accueil du site > Actualités

Présentation de l’expérience BABAR

mis à jour le

Présentation de l'expérience BABAR

L’expérience BaBar, installée sur l’anneau de stockage e+e- PEP-II à SLAC, en Californie, étudie la violation de CP [1] dans le système des mésons B.

sin 2beta

Les effets prédits par le Modèle Standard sont importants et expérimentalement observables. L’expérience est capable de mesurer les cotés et les angles du Triangle d’Unitarité (CKM) dans un grand nombre de canaux, et de mettre à l’épreuve les prévisions théoriques. La construction de BaBar s’est achevée fin 1998. Les premières collisions e+e- ont été enregistrées à la fin du mois de mai 1999 et l’expérience, entre cette date et l’arrêt définitif de la prise de données au printemps 2008, a pu enregistrer quelques 465 millions de paires de mésons B. La violation de CP dans les désintégrations des B0 vers des états finals charmonium KS0 a été clairement établie, avec une mesure de sin(2beta) = 0.691 +/-0.029(stat) +/-0.014(syst). La mesure de sin(2beta) dans les transitions telles que B0 -> D*+D*- ou B0 -> phi KS0, la mesure des angles alpha et gamma du Triangle d’Unitarité, ainsi que celle des cotés, l’étude des désintégrations rares et plus généralement celle de l’ensemble des désintégrations des mésons B forment un riche champ d’investigation et l’analyse finale des données de l’expérience devrait encore se poursuivre jusqu’aux environs de 2011.

Le groupe du LAPP participe à BaBar depuis la formation de la collaboration en 1993. Il a construit et était responsable du système de gaz qui alimente la chambre à dérive et, depuis le démarrage de l’expérience, a participé activement à la prise de données et à la vie de la collaboration, avec plusieurs séjours de longue durée à SLAC. L’analyse des données est une part importante de l’activité du groupe, avec une activité centrée sur la reconstruction exclusive de désintégrations hadroniques des mésons B et la mesure de l’angle gamma du Triangle d’Unitarité.

lien vers l’ancienne page BaBar LAPP


[1] asymétries entre matière et antimatière. Même s’il est admis par la plupart des théoriciens que les asymétries générées par le modèle standard sont insuffisantes pour expliquer l’absence d’anti-matière dans notre univers, il existe probablement un lien entre les mécanismes de violation de CP et l’asymétrie entre matière et anti-matière dans l’univers, d’où l’intérêt de mieux comprendre cet effet.