Video du LAPP

Video

Plaquette du LAPP

Plaquette

IN2P3 Escape CERN LAPTh Enigmass Asterics


Rechercher


Accueil du site > Actualités

Journée internationale des femmes et des filles de sciences 2020

Journée internationale des femmes et des filles de sciences 2020

Célébrée le 11 février, la Journée internationale des femmes et des filles de sciences a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies afin de promouvoir l’accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science. A cette occasion, le LAPP publie quelques portraits.

Andrea Jeremie, ingénieure de recherche :

"Mon reflet sur l’élément central de l’expérience SuperNEMO explorant les neutrinos. En tant que coordinatrice technique, je m’assure que tout s’assemble. Il faut aussi s’habiller en combinaison de salle blanche."

***

Claire Adam, physicienne :

"Fin de réunion hebdomadaire LAPP-ITK. Les cinq hommes viennent de partir, mais la conversation se prolonge avec la responsable du groupe et deux ingénieures (dont une prend la photo). La parité est de mise dans le groupe ATLAS du LAPP !"

***

Julie Prast, ingénieure système caméra

Devant la camera NectarCAM pour les télescopes de moyenne taille de CTA pendant la phase d’assemblage à Berlin ce printemps.

***

Narei Lorenzo Martinez, physicienne, est intervenue dans plusieurs classes de 4ème du collège de Groisy. Avec les élèves, elle a parlé de son métier et de la place des places des femmes et filles dans les sciences. Cette visite a suscité de nombreuses questions chez les élèves, qui ont profité de cette occasion pour en apprendre plus sur la physique des particules et la cosmologie.

***

Tania Regimbau, atrophysicienne et directrice de recherche, dans la collaboration LIGO/Virgo au LAPP sur la détection des ondes gravitationnelles. Ces ondes ont été détectées pour la première fois en 2015, elles venaient de la collision de deux trous noirs dans une galaxie à 1,3 milliard d’années lumière. T.R. est spécialiste du fond gravitationnel stochastique qui est le signal créé par l’ensemble les sources dans tout l’Univers qui sont trop lointaines ou trop faibles pour être détectées individuellement. On peut penser à un orchestre par exemple. Vous identifiez facilement les solistes (sources détectées individuellement), si vous avez une bonne oreille (un bon détecteur) vous pouvez aussi distinguer les violons les plus proches, mais pour le reste tout ce que vous entendez est la mélodie d’ensemble (le fond stochastique), la symphonie de l’Univers.